Découvrez les stratégies de contrôle de la douleur pour réduire les souffrances inutiles des personnes présentant un risque élevé de douleur insuffisamment traitée.

Quand : 28 avril 2023 – 12:00-1:30 (HA)
Présentateurs : Dr. Lewis Forward, résident en médecine d’urgence à l’Université Dalhousie
Katie Upham, éducatrice en réduction des risques chez SUNAR
Pour : Tout le monde, mais plus particulièrement les professionnels de la santé travaillant dans un service d’urgence.
Où : En ligne
Coût : Gratuit

Cliquez ici pour vous inscrire

Cet événement s’adresse plus particulièrement aux médecins, aux infirmières et aux autres prestataires de soins de santé travaillant dans un service d’urgence. Toutefois, les thèmes abordés lors de ce webinaire, à savoir l’amélioration des soins et la réduction de la stigmatisation des personnes qui consomment des drogues, peuvent être généralisés à tous les prestataires de soins de santé. Dans sa présentation, le Dr Lewis Forward s’efforcera d’atteindre les objectifs ci-dessous, en s’appuyant sur les expériences réelles de Katie Upham en matière de traitement de la douleur et de soins de santé dans le service des urgences. La présentation sera suivie d’une séance de questions-réponses d’environ 30 minutes avec le public et les présentateurs.

Objectives :

1) Discuter des expériences vécues de la douleur au service des urgences dans cette population dans une perspective axée sur les forces et certaines techniques de communication qui peuvent améliorer la collaboration en matière de soins de la douleur au service des urgences.

2) Fournir une approche 3 AM de l’analgésie multimodale chez les personnes tolérantes aux opioïdes.

3) Clarifier les ressources et les voies d’orientation pour les services hospitaliers et communautaires de prise en charge de la douleur aiguë/chronique et des toxicomanies.

Présentateurs

Dr. Lewis Forward

Lewis Forward (il/lui) est une personne qui est interne en médecine d’urgence à l’Université Dalhousie. Avant sa formation médicale, Lewis a travaillé comme gestionnaire de cas dans le cadre du Cedar Project Hepatitis C Blanket Program, une étude de recherche menée par des autochtones sur les obstacles à la prise en charge du VHC et du VIH en Colombie-Britannique. Lewis s’intéresse notamment à l’amélioration de l’accès équitable et culturellement sûr aux soins d’urgence. Lewis commence à apprendre comment devenir un prestataire de soins qui s’associe à ses patients pour leur offrir des soins sûrs, compatissants et efficaces.

Katie Upham

Katie Upham (elle) vit à Miꞌkmaꞌki (Nouvelle-Écosse) et est l’éducatrice en réduction des risques du Substance User Network of the Atlantic Region (SUNAR). Elle est membre d’un certain nombre d’autres groupes de défense et de consommateurs de drogues, tels que l’Association canadienne des personnes qui consomment des drogues et Moms Stop the Harm. Elle utilise sa propre expérience de la consommation de substances et celle des membres de SUNAR pour plaider en faveur d’un changement dans les établissements de soins de santé, les politiques en matière de drogues et d’autres changements structurels dans nos systèmes actuels qui soutiennent les droits des personnes ayant une expérience de vie de la consommation de substances. Elle est fermement convaincue que les personnes qui consomment des substances doivent être incluses à juste titre dans toutes les pratiques, programmes et lignes directrices qui les concernent, afin de réduire la stigmatisation et de sauver des vies.