[G-D] Premier rang (assis): Tracy McQuire, Executive Director Diabetes Action Canada; Heather Harris, Executive Director Can-SOLVE CKD; Catherine Street, Director NL SPOR SUPPORT Unit; Marina Hamilton, Executive Director, Maritime SPOR SUPPORT Unit, Vasanthi Srinivasan, Executive Director, Ontario SPOR SUPPORT Unit; Maria Torrejon, SPOR Specialist, BC Support Unit; Monica Mamut, Unit Director, BC SUPPORT Unit; Christina Weise, Executive Director, Saskatchewan Centre for Patient-Oriented Research. Rangée du milieu (debout): Sharon McCarry, Director of Lived Experience Program, CHILD-BRIGHT; Mylène Lévesque, Adjointe exécutive à la direction scientifique, Unité de soutien SSA Québec; Sharmila Sreetharan, Research Coordinator I, SPOR Evidence Alliance; Kelli Buckreus, Executive Director, Alberta SPOR SUPPORT Unit; Sharon Skaling, Chair, Training and Capacity Development CoP, Maritime SPOR SUPPORT Unit; Catharine Whiteside, Director Strategic Partnerships, Diabetes Action Canada; Anni Rychtera, Co-chair SPENCoP, Patient Research Partner, MB; Carly Leggett, Executive Director, George & Fay Yee Centre for Healthcare Innovation; Anne Pleydon, ExecutiveDirector, Hotıì ts’eeda NWT SPOR SUPPORT Unit, Brandon Van Dam, Managing Director, Chronic Pain Network; Michelle Leach, Scientific Director, YSPOR SUPPORT Unit; John Riley, Assistant Director, Ontario SPOR SUPPORT Unit; John Lavis, Chair, Learning Health System Community of Practice, Ontario SPOR SUPPORT Unit. Dernier rang (debout): Renee Greene, Chair, Communications CoP, Saskatchewan Centre for Patient-Oriented Research; Ingrid Neilson, Co-chair SPENCoP, Alberta SPOR SUPPORT Unit; Annie Leblanc, Directrice, PASSERELLE; David Parker, Director of Operations, Health Data Research Network Canada; Jamie DeMore, Executive Director, Canadian Primary Care Research Network; Waqar Mughal, Chair,Performance Measurement and Impact Evaluation Working Group, BC SUPPORT Unit. Pas dans la photo: Jennifer Campbell, Deputy Director, Strategy for Patient Oriented Research, CIHR

La stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) comprend de nombreux éléments, tels que des Unités de soutien et des Réseaux dont ceux sur les maladies chroniques, ACCESS Esprits ouverts, et le Réseau de recherche sur les soins primaires. La SRAP comprend également d’autres éléments comme la Plate-forme canadienne de données, l’Entité nationale de formation (PASSERELLE), et l’Alliance pour les données probantes (site en anglais seulement).

Au début du mois de mars 2024, et pour la première fois depuis février 2020, plusieurs membres de ces instances se sont réunis en personne à Ottawa avec les responsables des communautés de pratique et des groupes de travail de la SRAP dont les entités suivantes : Systèmes de santé apprenants, Engagement des patients (SPENCOP), Formation et développement des capacités, Peuples autochtones, communications et suivi des performances.

Amy Lang et Jennifer Campbell se sont également jointes à la réunion pour représenter les IRSC. Les réunions ont été animées par Jaymi Cormier de Cormier Inc. et présidées par Christina Weise (Saskatchewan Centre for Patient-Oriented Research) et Catharine Whiteside (Action Diabète Canada).

Les objectifs de la réunion étaient les suivants :

  1. Identifier les priorités communes aux différents éléments financés par la SRAP qui sont essentielles au succès de la Stratégie et qui peuvent être présentées d’une seule voix aux IRSC avec des recommandations. Ces recommandations alimenteront le processus de consultation sur l’actualisation de la SRAP actuellement mené par les IRSC.
  2. Identifier les principaux catalyseurs et les voies à suivre pour une collaboration qui créera de la valeur à la fois pour les éléments financés par la SRAP et pour la SRAP. Les travaux dans ce domaine garantiront que les bonnes pratiques de tous les éléments de la SRAP pourront être partagées par l’ensemble de la communauté de la SRAP, ce qui permettra de réduire la duplication des travaux et de maximiser l’impact et la valeur de l’initiative de la Stratégie.

Il sera fait état dans le rapport de la réunion des priorités communes et des principaux éléments facilitateurs, mais il est tout aussi important de noter que les réunions elles-mêmes ont facilité l’établissement d’étroites relations de travail au sein de la communauté de la SRAP, relations qui ont été perdues pendant la pandémie.

(Merci à l’Unité de soutien NL Support pour le résumé de la rencontre.)